Seeds of anthropocene | 2022, expérimentation en cours

Seeds of anthropocene est un travail de recherche et de création encore en cours. Il prend la forme d’une ou plusieurs installations monumentales in situ de plusieurs mètres de côté, réalisées en argile, terre et graines végétales. Mêlée à un procédé de projection photographique, une image est ainsi créée par photosynthèse, sous la forme d’une œuvre minérale, végétale et vivante.

Une image est projetée en continu durant plusieurs semaines sur une toile recouverte de graines. Les pousses végétales sont vertes aux endroits éclairés et jaunes-blanches aux endroits sombres, révélant l’image sous forme de chlorophotographie végétale. Lorsque la pousse est complète, la projection est arrêtée, seule reste l’image résiduelle obtenue par photosynthèse.

 

L’aspect éphémère de ce travail, à mi-chemin avec le land art, met en relief la durée minuscule de l’anthropocène à l’échelle des temps géologiques, époque ayant débuté lorsque l’influence de l’être humain sur la géologie et les écosystèmes est devenue significative à l’échelle de l’histoire de la Terre. Ce projet repose sur les procédés techniques de photographie végétale mis au point par le duo d’artistes Heather Ackroyd et Dan Harvey ou les installations de Per Kristian Nygård, dont les œuvres mêlent activisme, architecture, biologie, écologie et histoire.

Une première expérimentation a eu lieu et a été présentée au public durant une résidence en mai 2022 au sein de la Chapelle des Carmes de Clermont-Ferrand (63) avec le soutien du festival Les Arts en balade. L'expérimentation se poursuivra à l'automne 2022 dans les caves de l’Hôtel Fontfreyde, musée de la photographie de Clermont-Ferrand.