Sur la crête, abandonnés


Vous connaissez cette légère excitation qui vous parcoure tout le corps alors que vous venez de développer vos images et que vous allez pouvoir en contempler le résultat pour la première fois ? Quand Maxime de l'Imaginarium du Photographe m'a envoyé les scans de la pellicule de cette escapade dans les Pyrénées, j'étais comme un gosse.

Armé de mon Minolta et d'une HP5+ de chez Ilford en 35mm, j'ai mené une partie du Crew — Mathilde, Yoann et David — sur les premières hauteurs de la chaîne de montagne, sur la ligne de crête qui sépare l'immense plaine, de l'agglomérat rocheux et abyssal à la base des sommets enneigés.

Les insectes virevoltent dans la clairière. Il nous faut braver les cinq-cent mètres de dénivelé positif des deux premiers kilomètres, presque de l'escalade à certains endroits, avant d'espérer émerger sur l'herbe tendre, à la cime des arbres aux troncs tortueux.

On s'autorise un pique-nique en altitude sur le Col de Portet d'Aspet avant de débuter la longue marche qui nous mènera au Pic de Paloumère. De toutes mes randonnées, c'est de loin la plus belle qu'il m'ait été donné de faire. Forêts, bosquets, étendues verdoyantes, sources d'eau claire, roches, tout ce qui nous est donné à voir relève d'un formidable spectacle, enchaînant les scènes paysagères comme de nouveaux décors.

Ces deux photos, la précédente et la suivante, me rappellent étrangement une autre escapade l'année dernière, à quelques dizaines de kilomètres de là.

Cette petite ferme nous emmène de nouveau dans la vallée, par un chemin beaucoup plus large et facile. Nous rentrons la tête pleine de souvenirs et les gourdes remplies d'eau de source !

Toi aussi tu veux vivre une escapade au grand air, en toute saison, et immortaliser l'instant ? N'hésite pas à venir voir les formules disponibles par ici en Auvergne !

#reportage #argentique #toulouse #rural #france #pyrenees #portrait #ariège #nature #montagne #etpa #randonnée #voyage #elopement