Héloïse à la chambre photographique


Il était 16h en cette journée de printemps ensoleillée lorsque je suis arrivé chez Héloïse, les bras chargés de trente kilos de matériel. Encombré de mes flashs, pieds, chambre Cambo, trépied et autres accessoires, je suis invité à monter dans son appartement pour que nous préparions le shooting ensemble.

Les pièces sont étroites, et il me faut un recul assez grand pour pouvoir effectuer les prises de vue que j'ai en tête. Commence alors l'installation de la chambre photo, entre deux portes, comme en témoigne cette photo backstage prise par la modèle elle-même (je vous conseille vivement de parcourir son Instagram ici : @tahceloleh).

Le soleil commence à se coucher, sa lumière nimbe les façades qui nous font face d'une lueur dorée. Il reste peu de temps pour capturer cet instant, alors nous nous posons dans la cuisine, puis la chambre. Je charge le dos d'un film Portra 400 120mm, puis j'use de quelques artifices pour baigner l'image de la lueur d'une flamme passée fugitivement devant la lentille.

La lumière se tamise, alors je charge le dos d'une pellicule Washi W, et nous faisons quelques tests au flash. Le film n'est sensible qu'à la lumière bleue, faisant ressortir les tâches de la peau et les lèvres rouges d'Héloïse. La texture du papier est prégnante, son empreinte s'invite dans l'image comme une trame, ses aspérités traversent de part en part la photographie, comme la griffure de l'instant.

Puis Héloïse offre son regard pour une dernière image, numérique cette fois, proche, brûlée et douce.

Toi aussi tu veux ton shooting en argentique ou en numérique chez toi ou hors des sentiers battus ? Rejoins-moi dans un 5 à 7 pour une expérience intime et poétique.

#argentique #france #portrait #photographie