Barbapapa 🍭



Ce shoot fait partie des idées qui germent du fruit d'un événement tout simple. Je me baladais dans ma friperie préférée de Clermont-Ferrand, Kiff Peace & Kiss, quand je suis tombé au détour d'un cintre sur une cape de pluie translucide, couleur rose bonbon. J'ai tout de suite eu une image de barbe à papa en tête, et j'ai su qu'il me fallait trouver un modèle que je ne connaissais pas encore pour mener à bien le projet. Ni une ni deux, je poste une annonce sur les réseaux sociaux, et puis... Et puis plus rien. Quelques candidatures, mais au final peu de temps, l'été file, puis le soleil se fait de plus en plus rare.

Je rencontre Julian suite à une annonce pour un autre projet photo. On fait connaissance autour d'un café, et il fait partie de ces personnes avec qui le courant passe tout de suite. Il aime se plier à des rôles de composition, alors je garde son contact sous le coude. L'automne est là, il y a un créneau entre 5 shoots un week-end au studio pour le photographier, alors on cale une date, et c'est parti pour un samedi après-midi... ROSE.



à gauche le modèle déprimé, à droite ses tortionnaires

Dans l'équipe, nous sommes trois : Julian, modèle du jour, Rémy (@remy_gllt), aka maquilleur, assistant photo et making-of, puis moi.


C'est ainsi que la magie opère, avec une chouette équipe, une barbe à papa reconstituée, un acteur dans une cape rose et un slip blanc.



Ce shoot m'a replongé dans mes projets personnels, et ça fait beaucoup de bien de trouver à nouveau le temps pour photographier de nouvelles personnes.


D'ailleurs, j'avais envie d'aborder le sujet du prix d'un tel shoot, un sujet souvent un peu tabou. Ici, dans le cadre d'une collaboration, les personnes impliquées sont bénévoles, et on a tous pris énormément de plaisir à fabriquer ces photos. Dans un projet équivalent pour une marque, un·e artiste ou une entreprise, il aurait fallu rémunérer pour 2h de prise de vue :

- le modèle 200€

- le ou la MUA (make-up artist) 150€

- le studio pour les locaux et le matériel 400€

- les accessoires 20€

Soit 770€.

Ajoutons bien évidemment la rémunération du photographe pour 2h de prise de vue et 4h de retouches, et la cession des droits pour une utilisation commerciale. Il est important de rémunérer tous les acteurs, d'autant plus dans des projets artistiques, et même si la photographie peut apparaître comme une passion, elle n'en reste pas moins un métier. Pour en rire ou en pleurer, je vous conseille l'excellent compte "Respecte ton artiste" sur Instagram, avec quelques pépites en prime.


Bisouilles et sucreries, Ă  tout vite.


Grégoire.


Crédits :

Photo | Grégoire Delanos

Assistant | RĂ©my Guillet

Modèle | Julian Le Garrec

Studio | Riot House